C’est déroulé sous le soleil !

Pour le trail court,

Chez les hommes c’est Quentin Moizan, de Landevant, qui l’emporte en 55’50,au sprint devant Benoit Le Flao, de Saint-Thurien. Laurent Bernard, de Briec, prend la troisième place, 30″ derrière les deux premier.

Chez les femmes c’est Catherine Letty de Coray qui l’emporte en 1h 06’25 », Patricia Dore, de Gouesnach, prend la deuxième place en 1h09’50 » et Anne Bertrand, de Concarneau, la troisième en 1h12’35 ».

Classement complet

Sur le trail long

Mickael Derrien, de Brest qui l’emporte en 1h46’31 », devant Sébastien Le Goff, d’Ergué-Gabéric, en 1h50’29″et la troisième place revenant à Mickael Diamant de Rosporden Oxygène en 01h51’51 ».

Et pour les femmes Camille Hascoet de Porzay Termine première en h14’35 », devant la régionale KatinKa Wiltenburg des relayeurs de Coatloch en 02h26’44 » et Patricia Talabardon, de Plouay, en 02h32’07 ».

Classement complet

Et dimanche vous étiez 1021 à participer aux foulées roses. MERCI BRAZ.

toutes les photos

Par ce chaud dimanche de printemps, un petit groupe de relayeurs se sont retrouvés sur le chemin des Asphodèles, à Lanvénégen.

L’Asphodèle d’Arrondeau, fréquente dans la région du Faouët, est une espèce protégée. Donc on regarde et on ne cueille pas.

Sur le circuit, le petit groupe s’est retrouvé au milieu d’un zoo en bois. Leur regard d’enfant c’est illuminé devant…

… une autruche, un crocodile, un hippopotame et un hibou… à moins que se soit une chouette.

En fin de parcourt, ils se sont requinqué, avec un petit rosé, au bord de la fontaine de saint Urlô.

Puis Daniel à sortie la table de camping et Françoise la nappe du dimanche.

Et ils se sont restauré.

L’après-midi c’est prolongé dans la joie et la bonne humeur, par des parties de molkky et palets.

… Un dimanche à la campagne.

… Au petit matin, les plages de Rospico et Kersidan étaient calmes.

Et puis, ils ont débarqué…Les pieds dans l’eau…

…Les pieds dans l’herbe.

Ils ont suivi plusieurs chemins…

… vu des gros cailloux…

… Et de belles chaumières…

…avant d’attaqué l’apéro.

Avec la fin du confinement, les relayeurs de Coatloc’h étaient partout…

Au Hénan, sur les bords de L’Aven.

Au Faouêt, a la recherche d’une chapelle…

… mais celle qu’ils recherchaient, était malheureusement fermée.

Dommage, Eureka avait soif.

Renversant !

Ils ont donc continué leur chemin….

… et ce sont retrouvés a Spézet, où ils se sont perdus.

Et heureusement que la vierge de Kudel était là, pour leur montrer le bon chemin…

… où ils ont rencontré des copines pour faire leur beurre…

… avant de reprendre celui de l’histoire.

Ça fait longtemps que tu accompagnais les relayeurs.

Toujours avec le sourire.

Maintenant, la maladie t’as emporté, t’a fait courir vers d’autre chemins.

Condoléance.

Tout au long du de mois mars,

de petits groupes de relayeurs ont profité du beau temps,

pour parcourir la campagne,

entre l’isole et le Ster goz.

Certains étaient lièvres, d’autre étaient tortues.

Mais rien ne servait de courir, il fallait arriver à point…

Pour déguster les gâteaux bretons,

que nous avait préparés Rémy B.

Une vielle recette qu’il tient de ses aïeux.

Certains à la farine de blé,

d’autres à la farine de sarrasin.

Et tous délicieux !

Ils se seraient battus pour les miettes